Gestion quantitative et qualitative de l’eau dans les cultures

Carl Boivin, chercheur

Carl Boivin

Chercheur

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

Conception et réalisation d'une formation destinée aux conseillers agricoles.

Objectif(s)

  • Évaluer le besoin en eau d’une entreprise conséquent à une régie raisonnée de l’irrigation.
  • Comprendre comment la culture, le sol, les objectifs de l’irrigation et les ressources disponibles renseignent sur l’évaluation du besoin en eau.
  • Connaître les systèmes d’irrigation pour bien les utiliser.
  • Évaluer la performance d’un système d’irrigation.
  • Connaître les outils d’aide à la décision.
  • Élaborer des stratégies d’irrigation selon le contexte de production de l’entreprise.

De 2017 à 2019

Durée du projet

Production maraîchère, Production fruitière

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau

Service

Ce projet permet aux intervenants et aux producteurs d'améliorer l’efficacité de leur utilisation de l’eau.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Cela pourrait vous intéresser

Fraisière
2014-2017 • Production maraîchère

Identification des causes du dépérissement des fraisiers pour élaborer des stratégies de lutte intégrée

Ce projet proposait de réaliser un inventaire exhaustif des virus, des phytoplasmes, des champignons et des nématodes dans les pépinières et les fraisières pour préciser les causes du dépérissement des fraisiers au Québec.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Trichogrammes
2016-2018 • Production maraîchère

Lâchers de trichogrammes par drones, une nouvelle approche pour lutter contre la pyrale du maïs dans le maïs sucré de transformation

Évaluation du potentiel de l'utilisation de drones pour optimiser les lâchers de trichogrammes contre la pyrale du maïs dans le maïs sucré de transformation au Québec.

En savoir plus sur le projet

Étang d'irrigation

Mesures de contrôle réduisant les risques de colmatage d’un procédé de traitement de l’eau du fleuve Saint-Laurent par filtration lente sur sable

Afin de gérer les risques de colmatage, ce projet vise à automatiser le pompage de l'eau du fleuve en fonction de la turbidité de l'eau et de réduire la prolifération des algues.

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté