Améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'eau dans la pomme de terre : investiguer du côté des cultivars

Carl Boivin, chercheur

Carl Boivin

Chercheur

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

Réalisé en conditions de productions commerciales, ce projet propose de mesurer la performance et le besoin de réserve en eau de huit cultivars de pommes de terre. Pour ce faire, cinq cultivars, parmi les plus utilisés au Québec, ainsi que trois autres qui sont en progression, seront soumis à des consignes d'irrigation qui considèrent les propriétés physiques du sol en culture.

Objectif(s)

  • Vérifier, à l'aide de nouveaux cultivars, la possibilité de produire des pommes de terre de qualité et à bons rendements en utilisant moins d'eau par unité produite.
  • Augmenter l'efficacité de l'utilisation de l'eau par la culture.
  • Identifier des consignes de déclenchement de l'irrigation pour de nouveaux cultivars de pommes de terre.
  • Évaluer les besoins de réserve en eau (stockage) des cultivars à l'étude.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau

Service

Ce projet permettra aux producteurs d'utiliser moins d'eau par pomme de terre produite.

Partenaires

Cultivons l'avenir II | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Programme Innov'Action | Agriculture et Agroalimentaire Canada | Ferme Victorin Drolet

Cela pourrait vous intéresser

Pommes de terre
2017-2019 • Production maraîchère

Étude de la rentabilité de l’irrigation en production de pommes de terre au Québec

Ce projet permettra d’évaluer la rentabilité de l’irrigation en production de pommes de terre et d’outiller les producteurs et leurs conseillers.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Luc Belzile
Étang d'irrigation

Mesures de contrôle réduisant les risques de colmatage d’un procédé de traitement de l’eau du fleuve Saint-Laurent par filtration lente sur sable

Afin de gérer les risques de colmatage, ce projet vise à automatiser le pompage de l'eau du fleuve en fonction de la turbidité de l'eau et de réduire la prolifération des algues.

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté