Améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'eau dans la pomme de terre : investiguer du côté des cultivars

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

Réalisé en conditions de productions commerciales, ce projet propose de mesurer la performance et le besoin de réserve en eau de huit cultivars de pommes de terre. Pour ce faire, cinq cultivars, parmi les plus utilisés au Québec, ainsi que trois autres qui sont en progression, seront soumis à des consignes d'irrigation qui considèrent les propriétés physiques du sol en culture.

Objectif(s)

  • Vérifier, à l'aide de nouveaux cultivars, la possibilité de produire des pommes de terre de qualité et à bons rendements en utilisant moins d'eau par unité produite.
  • Augmenter l'efficacité de l'utilisation de l'eau par la culture.
  • Identifier des consignes de déclenchement de l'irrigation pour de nouveaux cultivars de pommes de terre.
  • Évaluer les besoins de réserve en eau (stockage) des cultivars à l'étude.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau

Service

Ce projet permettra aux producteurs d'utiliser moins d'eau par pomme de terre produite.

Partenaires

Cultivons l'avenir II | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Programme Innov'Action | Agriculture et Agroalimentaire Canada | Ferme Victorin Drolet

Cela pourrait vous intéresser

Le défi de l’eau : l’Île d’Orléans se mobilise

Ce projet vise à explorer et à expérimenter de nouvelles approches et façons de faire pour maintenir, développer et mettre en valeur le secteur bioalimentaire de l'Île d'Orléans en évaluant des solutions qui ont le potentiel de diminuer, voir éliminer, le déficit hydrique sur ce territoire.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Stéphane Godbout

Implantation d’une culture fourragère pérenne pendant trois ans chez des producteurs de pommes de terre et de grandes cultures

Ce projet vise à créer des partenariats entre producteurs et à intégrer une culture fourragère pendant trois ans dans des champs de pommes de terre et de grandes cultures afin de contrer la dégradation de la qualité des sols tout en facilitant des ententes pour la commercialisation de foin.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
2015-2018 • Production maraîchère

Potentiel d’un mélange de plantes à fleurs pour favoriser les ennemis naturels des chenilles nuisibles aux crucifères

Ce projet vérifie le potentiel d’un mélange de plantes à fleurs pour favoriser les ennemis naturels des chenilles des crucifères.

En savoir plus sur le projet