La répulsion de ponte pour la lutte par exclusion contre les punaises et tordeuses exotiques/résurgentes des vergers en régie conventionnelle et biologique

Gérald Chouinard, chercheur

Gérald Chouinard

Chercheur

450 653-7368
poste 340

Joindre Gérald Chouinard

Description

Dans ce projet, nous proposons de mesurer l’effet de certains répulsifs d’origine naturelle pouvant être utilisés sur différents types de filets d’exclusion afin de réduire la ponte sur ces filets, et étendre l’efficacité de l’exclusion aux ravageurs nouveaux/résurgents tels que la tordeuse orientale du pêcher et la punaise marbrée (pentatomide), observées respectivement pour la première fois au Québec en 2007 et en 2014.

Objectif(s)

  • Mesurer les effets répulsifs de différents traitements sur des filets d’exclusion utilisés commercialement en pomiculture afin de déterminer les paramètres permettant de réduire au maximum la ponte de certains ravageurs sur ces filets.

De 2015 à 2018

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Les répulsifs d’origine naturelle peuvent contribuer à combattre de nouveaux ravageur tels que la tordeuse orientale du pêcher et la punaise marbrée.

Partenaires

Cultivons l'avenir II | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec - Programme Innov'Action | Agriculture et Agroalimentaire Canada

Cela pourrait vous intéresser

Drosophile à ailes tachetées
2016-2019 • Production fruitière

Stratégies de lutte pour réduire l’impact phytosanitaire de la drosophile à ailes tachetées

Ce projet vise à valoriser la lutte biologique de la drosophile à ailes tachetées par l’évaluation d’un complexe d’ennemis naturels attaquant divers stades de développement de ce ravageur.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
Plasticulture

Application d’engrais en bande et d’engrais à libération contrôlée en production horticole avec plasticulture

Ce projet vise à valider à grande échelle une régie raisonnée de l’irrigation et l’application en bande de divers types d’engrais au buttage, afin d’éliminer la fertigation et d’augmenter l’efficacité des fertilisants et de l’eau en plasticulture.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Christine Landry