Évaluation des paramètres optimaux de lavage et développement d’un indicateur en temps réel afin d’assurer la biosécurité et réduire à la source le volume des eaux usées en production porcine

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout
Richard Hogue, chercheur

Richard Hogue

Chercheur

418 643-2380
poste 420

Joindre Richard Hogue

Description

L’hypothèse principale de ce projet est que l’optimisation des méthodes de lavage en fonction des caractéristiques d’un bâtiment permettra d’améliorer l’hygiène du bâtiment, ce qui sera observable grâce à un nouvel indicateur en temps réel simple et efficace.

Dans un premier temps, l’impact des paramètres de lavage ainsi que les types de matériaux utilisés seront étudiés. En parallèle, un indicateur simple et efficace sera développé afin d’évaluer la qualité du lavage. Une revue de littérature exhaustive permettra d’identifier les méthodes possibles.

L’indicateur pourrait inclure une combinaison de méthodes d’observation et/ou d’analyses telles que l’emploi du luminomètre à adénosine triphosphate et le comptage de bactéries. La méthode sera testée à petite échelle sur la ferme expérimentale de l’IRDA, à Deschambault.

Par la suite, les paramètres de lavage optimaux et l’indicateur développé seront évalués à l’échelle commerciale. Une simulation de lavage sera ainsi réalisée et le niveau de propreté sera évalué à l’aide de l’indicateur développé. Le niveau de propreté sera comparé à celui obtenu avec la méthode utilisée traditionnellement. Le temps de lavage et la quantité d’eau seront aussi évalués et comparés. Enfin, les impacts environnementaux et économiques de la réduction de la quantité d’eau et de la réduction du temps de lavage seront pris en compte.

Objectif(s)

  • Déterminer les paramètres de lavage optimaux (pression, débit et température d’eau) pour différents matériaux (bétons, plastiques et métaux) en s’assurant de la salubrité et en minimisant la quantité d’eau.
  • Développer un indicateur simple et efficace afin de qualifier en temps réel le lavage et la salubrité d’un bâtiment.
  • Évaluer les méthodes retenues à l’échelle commerciale (propreté selon l’indicateur, consommation d’eau et temps de lavage).
  • Quantifier l’impact économique et environnemental.

De 2019 à 2023

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Protection de l'eau, Qualité de l'air, Bien-être animal

Services

Ce projet contribuera à assainir le milieu de vie des animaux et des travailleurs en plus de réduire les rejets dans l'environnement.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Centre de développement du porc du Québec | Les Éleveurs de porcs du Québec

Cela pourrait vous intéresser

Laveur d'air
2016-2018 • Production animale

Implantation d’une technologie innovatrice et économique de traitement d’air en production porcine

L’IRDA et le CRIUCPQ travaillent au développement d’une unité de traitement de l’air permettant de réduire les émissions provenant d’une porcherie.

En savoir plus sur le projet

Étable
2017-2019 • Production animale

Stratégies optimales de gestion des déjections pour des fermes laitières québécoises productives et faibles émettrices de gaz à effet de serre

Ce projet prévoit déterminer les stratégies de gestion des déjections à privilégier pour des fermes laitières québécoises productives et faibles émettrices de gaz à effet de serre.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Vaches laitières
2017-2019 • Production animale

Expérimentation des quantités optimales d’orge nue en remplacement du maïs-grain dans l’alimentation des bovins laitiers en climat nordique – Volet économique

Analyse économique d'un projet visant à mesurer la quantité optimale d’orge nue pouvant remplacer une partie du maïs-grain dans une ration alimentaire pour les vaches laitières sans affecter la production de lait et ses composantes.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Luc Belzile