Valeur agricole du digestat de biométhanisation entier et de ses différentes fractions : potentiel d'utilisation en fertilisation et en litière recyclée

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout
Christine Landry, chercheure

Christine Landry

Chercheure

418 643-2380
poste 640

Joindre Christine Landry
Caroline Côté, chercheure

Caroline Côté

Chercheure

450 653-7368
poste 310

Joindre Caroline Côté

Description

Le projet est divisé en deux grands volets :

  1. L’évaluation de l’efficacité des fertilisants azotés issus du digestat entier de la digestion anaérobique et du filtrat concentré en azote lors d’essais au champ. Si le digestat et le filtrat rencontrent les normes du Guide sur le recyclage des matières résiduelles fertilisantes, des essais seront mis en place à la ferme expérimentale de l'IRDA à Deschambault pendant les saisons de culture 2021 et 2022. Afin d'établir les coefficients d'efficacité de l’azote, quatre dispositifs seront réalisés annuellement pour deux cultures (maïs-grain et avoine) dans des sols légers et lourds.
  2. La caractérisation microbiologique de la fraction solide des digestats pour une utilisation en tant que litière en production laitière. L’évaluation de la santé et du bien-être des animaux ainsi que la qualité de l'air pour les travailleurs sera effectuée sur deux fermes.

Objectif(s)

  • Déterminer le potentiel de valorisation agricole du digestat et des diverses fractions comme produit fertilisant (pour le digestat et les fractions liquides), et comme litière recyclée (pour la fraction solide).
  • Fournir la caractérisation fertilisante des produits et valider leur salubrité.
  • Déterminer in situ l’efficacité fertilisante du digestat et du filtrat concentré.
  • Déterminer la qualité de la litière recyclée faite à base de la fraction solide.

De 2020 à 2023

Durée du projet

Production animale, Grandes cultures

Secteurs d'activité

Gestion des matières fertilisantes, Bien-être animal, Salubrité et innocuité des aliments, Réglementation environnementale

Services

Ces travaux offriront de nouveaux débouchés à des biomasses.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Centre de recherche en sciences animales de Deschambault | COOP Carbone | Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec | Université Laval | Université de Montréal

Cela pourrait vous intéresser

Épandage de lisier
2019-2023 • Production animale

Émissions fugitives à la suite de l’épandage de fumier : Évaluation et mitigation des risques

Ce projet s’intéresse aux risques posés par l’épandage des fumiers sur la biosécurité des élevages, mais également sur la santé humaine des travailleurs et des populations avoisinantes ainsi qu’aux émissions dans l’environnement.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Fosse à lisier
2015-2017 • Production animale

Traitement du méthane d'une structure d'entreposage du lisier avec couverture à l'aide d’un biofiltre à haute efficacité

L’entreposage du lisier est une source importante de méthane, un puissant gaz à effet de serre. L'objectif principal de ce projet est de démontrer la performance à long terme d'un biofiltre.

En savoir plus sur le projet

Poulets
2017-2019 • Production animale

Environnement, santé et bien-être en élevage ovocole alternatif (phase 1 : mitigation)

Ce projet vise à identifier et à évaluer les pratiques, techniques ou technologies permettant d’améliorer les performances environnementales, la qualité de l’ambiance et le bien-être animal.

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Caroline Côté