Validation des indicateurs de santé des sols comme outils de prédiction de fourniture en azote des sols pour des recommandations en engrais azotés plus justes

Christine Landry, chercheure

Christine Landry

Chercheure

418 643-2380
poste 640

Joindre Christine Landry

Description

Dans le cadre de ce projet, nous voulons établir le lien entre les paramètres biologiques (respiration, azote et groupements fonctionnels biologiques (génomique et PCR), physiques (agrégat et compaction) et chimiques des sols, comme indiqués dans le test de santé de Cornell, et la fourniture en azote du sol. L’objectif est de définir un modèle de prédiction de fourniture en N du sol se basant sur certains indicateurs biologiques de santé de ce dernier.

Une estimation juste de la fourniture en azote du sol permettrait une réduction de l’apport en engrais minéral pour un même rendement des cultures, ce qui aurait un effet direct sur les coûts des intrants agricoles et une diminution des exportations d’azote dans l’environnement. Nous prévoyons effectuer les essais dans la culture du maïs-grain, car celle-ci est nitrophile et a un grand impact sur la qualité des sols.

Objectif(s)

  • Corréler les divers paramètres de santé des sols avec la capacité de fourniture en azote du sol et les rendements des cultures.
  • Développer un modèle de prédiction de la disponibilité de l’azote du sol basé sur les paramètres biologiques des tests de Cornell, de Haney et des fonctionnalités bactériennes.
  • Transférer les modèles de prédiction et les techniques analytiques aux intervenants du milieu, soit les clubs-conseils et les laboratoires d’analyses offrant leurs services.

De 2017 à 2020

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Gestion des matières fertilisantes

Service

Une estimation juste de la fourniture en azote du sol permettra une réduction de l’apport en engrais minéral.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Groupe Environex

Cela pourrait vous intéresser

Analyse coûts/bénéfices d’actions proposées afin de réduire l’apport en phosphore à la Baie Missisquoi en provenance du bassin-versant de la Rivière de la Roche

Le sous-bassin versant de la Rivière de la Roche a un des taux les plus élevés d’exportation de phosphore et de sédiments de l’ensemble du bassin de la Baie Missisquoi, laquelle interpelle particulièrement le milieu agricole. 

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Luc Belzile
Système d'irrigation

Vitrine technologique sur les outils d’aide à la décision pour la régie de l’eau en contextes agricoles variés

Ce projet propose de comparer plusieurs outils d'aide à la décision et les technologies qui les entourent dans un contexte de neutralité.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin